Lumière!

By Stephanie | Matériel

Mai 19

Lumière!

Vous avez des difficultés à créer un éclairage agréable et original?
Vous obtenez de sombres résultats à la Nosferatu de Murneau ?
Ou bien un effet plafonnier de salle d'opération sorti de Silent Hill? 
Un effet coin du feu à la Jane Eyre ou des clairs-obscur façon néons de Bladerunner? 
Un rendu minimal et anémié comme une réclame au bifidus actif ?
La lueur d'une simple fenêtre à la Rembrandt?
Ou simplement le lustre de votre cuisine ?

Il n'est pas aussi attendu que la dernière saison du Jeu des trônes, c'est vrai 🙂
Mais voici un article qui va vous aider sur l'éclairage, déjà abordé dans les 10 fondamentaux pour créer vos premières vidéos.
Vous allez voir comment éclairer vos vidéos avec un jeu de placements et comment obtenir des résultats plus goûtus sur vos vidéos avec de simples accessoires.

Sommaire:


Je simplifie à la machette pour rendre le concept plus accessible pour les débutants et intermédiaires dont je suis.
Bienvenu-e-s en "Vulgarie", et merci de votre compréhension chers professionnels qui foulez cette contrée bucolique 🙂

Ne m'en veuillez pas si vous voyez un peu trop souvent ma face, je m'expose un peu pour illustrer certains phénomènes.
Sorte de thérapie façon « confiance en soi » pour profiter du voyage.
Ce qui est vrai en plus 🙂

Note en passant: lorsque je parle de positionnement des éclairages c'est essentiellement par rapport à vous ou votre sujet et non par rapport à la caméra, sauf si je précise à certains moments.


==> Pourquoi éclairer en vidéo?

Pour impressionner le capteur de votre caméra. Alors il faut lui en mettre plein la vue.
Sa fonction est de transformer la lumière en image.
Il est photosensible, c'est à dire sensible aux radiations lumineuses. Un peu comme vous quand vous prenez des coups de soleil. Ce rayonnement est décodé en lumière et en couleur. Puis en signal électrique. Puis converti en image numérique.


​Vérifiez vos images en cours de tournage. Vous pourrez vous ajuster sans attendre.


Ce qui vous paraît suffisamment éclairé à vos yeux ne l'est pas forcément pour le capteur.
Notre perception nous joue des tours. J'ai appris ça en faisant mes premières vidéos le soir. J'avais une lampe de chevet pour unique source, posée en hauteur et dans mon dos. 
En basse lumière ( nuit, nuageux ou en intérieur) le capteur, dubitatif, crée des zones noires, du flou. C'est du Jackson Pollock en moins bien. Donc pensez à vérifier la qualité de rendu vidéo au début de vos enregistrements.

Toucher aux ISO?

Pour tourner en basse lumière, on modifie la sensibilité ( sensibilité ISO) dans les paramètres de l'appareil photo ou du smartphone.  L'icône paramètres c’est soit la petite roue crantée sur votre smartphone soit l'icône equalizer selon votre appareil. 

Une sensibilité ISO élevée augmente l'exposition de lumière sur le capteur.
Attention à rétablir les paramètres quand vous changez d'environnement ( extérieur jour ) sinon vous risquez d'avoir une image « brûlée ».

Autre approche pour ne pas mettre les doigts dans les ISO: utilisez plusieurs sources lumineuses pour aider ce cher capteur à y voir clair. Que ce soit en intérieur ou extérieur.
C'est pourquoi il faut parfois se maquiller comme une voiture volée. Pour ajouter du contraste dans une image sur-éclairée. Pour discerner nos traits au milieu de toute cette lumière qui aplati les reliefs 🙂

J'ai illustré quelques exemples et ajouté des schémas pour savoir où placer les points de lumière. Pas de maquillage « voiture volée » pour cette foi. Commençons en douceur 🙂

 


==> 5 éléments de base pour poser une ambiance

Voici cinq termes à connaître pour faciliter la compréhension. Je ne vous ferai pas un de cours de photo, c'est déjà très bien expliqué sur le site de Laurent Breillat.
Ici on vulgarise.
On se met à l'aise avec un matériel simple. Des expérimentations et une progression continue 🙂
C'est parti:

  • La key light, c'est votre lumière principale, en général face à vous ou placée sur un côté à 45° (spot avec réflecteur, softbox, ou spot led)

  • La fill light : c'est votre lumière secondaire. Elle rempli l'ombre générée par votre lumière principale. Cette lumière est placée généralement à l'opposé de votre key. (softbox ou simple réflecteur placé en hauteur)

  • La backlight  ou rim lightc'est la lumière placée en fond, derrière vous. Elle a plusieurs rôles : soit éclairer le fond et créer un halo derrière vous, soit vous éclairer depuis le fond ce qui détoure votre silhouette.

 

Exemple de contre-jour ci-dessous avec de légères boursouflures mises en valeur par le reflet du soleil sur le sol, il faut un réflecteur à tout prix 🙂 

Eclairage extérieur contre-jour

Extérieur soleil, éclairage à contre-jour, rimlight

  • Réflecteur: Disque souple couvert d'une surface blanche ou argentée ou dorée qui renvoie la lumière. Il permet de ramener cette lumière dans des zones dites bouchées, c'est à dire obscures. Un papier alu ou un miroir font aussi le travail mais sont moins pratiques. Exemple ci-dessous avec la posture précédente relevée d'un réflecteur à droite (ma gauche):

Extérieur soleil, éclairage à contre-jour, avec un réflecteur

La même ci-dessous, avec deux réflecteurs, un de chaque côté pour déboucher. Notez qu'il n'y a qu'une source de lumière, mais c'est la meilleure de toute 🙂

Exemple d'éclairage extérieur

Extérieur soleil, éclairage à contre-jour, avec deux réflecteurs


  • Le diffuseur: Cercle de tissu blanc tendu sur un cercle de plastique souple. Mais un drap, un papier calque, papier machine ou sulfurisé peuvent marcher aussi 🙂 Le diffuseur estompe les rayons solaires ou un projecteur trop fort. Les ombres sont presque effacées. Véritable baguette magique des réclames anti-age, anti-acné, anti-pores 🙂
    La
    soft-box est elle-même une lampe avec diffuseur amovible grâce à des bandes velcro.


==> Quel matériel pour éclairer?

Choix diaboliquement vaste, mais voici quelques pistes. N'hésitez pas à emprunter ou utiliser du matériel de seconde main sur le bon coin pour vous entraîner. De nombreuses pièces d'occasion sont largement utilisables.

Différentes sources d'éclairage

Ring light, soft-box, spot led, spot réflecteur, spot diffuseur

Spot direct: faisceau de lumière ponctuel directionnel.

Spot réflecteur argenté, reflet dur, éclairage indirect fort, existe en doré pour un éclairage chaud.

Softbox: lumière très diffuse, ombres estompées, intéressante en fill light ou en key pour un éclairage doux. Attention le commerce propose une version simple lampe et une version 5 lampes.

Spot led: éclairage ponctuel, ombres plus nettes, possibilité de changer la température de couleur . Vendu aussi à l'unité.

Mais aussi, grâce a Max Maximus, ce spot led un peu plus cher qui nécessite des batteries, et un chargeur.

Parapluie: très diffusant donc débouche une bonne partie du décor.

Ring: spécial beauté, frontal, aplatissement des formes, se place autour de la caméra et renvoie une lumière forte, ponctuelle, possibilité de modifier la température de couleur.

Et le réflecteur, pour accrocher et renvoyer de la lumière partout où c'est nécessaire.

Posture, regard, message rythme, décor, profondeur de champ: les bases pour créer vos premiers tournages, rendez-vous à cet endroit
https://stephaniecot.com/10-principes-pour-tourner-vos-premieres-videos/

==> Comment éclairer en extérieur?

En extérieur, évitez le soleil direct sinon vous allez plisser les yeux comme Roy Neary dans sa rencontre du troisième type.
Pas question non plus de porter des lunettes de soleil si vous voulez avoir un contact visuel avec votre audience. A moins que vous n'envisagiez de devenir le nouveau Neistat. 
Sinon pas de lunettes de soleil, c'est mal, c'est impossible de vous regarder dans les yeux.
C'est mon avis évidemment.

  • Lumière du jour, soleil direct: lumière dure, ombres dures, relief accentués, éblouissement et difficulté pour gérer les contre-jours ou les compensations automatiques des appareils et caméras:

Exemple en soleil direct, d'un visage détendu et harmonieux qui inspire la sympathie

  • Lumière du jour soleil direct avec diffuseur ou par temps gris: diffusion totale de la lumière qui semble venir de partout, ombres discrètes ( exemple dessous) Possibilité de poser des diffuseurs sur des spots trop forts en intérieur, ou bien sur les fenêtres lorsqu'il fait un beau soleil pour diffuser celui-ci dans toute la pièce

Type d'éclairage: extérieur, key et diffuseur

==> Comment éclairer en intérieur?

En intérieur c'est plus coton. Entre 4 murs vous n'aurez que vos fenêtres et un éclairage artificiel pour compléter. S'il fait gris, un éclairage additionnel s'impose, pour déboucher. 

  • Les lumières pures en plongées  (douche) et contre plongées ajoutent une touche dramatique, mais ça a tendance à boursoufler à des endroits surprenants, nous montrer fatigués de vivre ou encore nous faire passer pour un repris de justesse. 
    A vous de voir si cette direction de lumière sert votre message.
    En dehors des court-métrages et chez certains youtubers spécialistes de l'urbex axé paranormal ou divertissement, c'est peu utilisé. 

    Quoique ça serait bien original dans le domaine du bien-être nouvelle formule ? 🙂
  • un spot frontal seul, vous aplatira un peu le visage, parce qu'il n' y a qu'un point d'éclairage et celui-ci vient du même côté que la caméra: de face. Mais c'est l'éclairage le plus utilisé en mode « beauté » sur youtube avec le ring light
  • L'éclairage butterfly ( ou paramount): éclairage frontal et  très plongeant sur le sujet. Ça dessine la petite ombre du nez au dessus de la lèvre supérieure en forme de papillon. Mais tout dépendra de votre nez 🙂 Si l'ombre envahie le bas de votre visage, éloignez le spot et voyez si l'ombre est plus discrète. Utilisé jusqu'à la corde dans le travail de Georges Hurrel, photographe de stars des années 1925 aux années 1950. C'est le premier à avoir utilisé cet éclairage très Marlene Dietrich idéalisée.
  • Le split : c'est un spot placé à 90° du sujet, qui découpe fortement le visage en deux. Ça demande une fill light en contre pour compenser, sauf si vous souhaitez garder cet effet à demi éclairé, coupé au couteau. Ça ajoute de la tension, dissimule le protagoniste dans la pénombre et le mystère.
  • la rim light, posée à 45° derrière le sujet détoure votre silhouette, utile pour la décoller du fond et la détourer avec un fil de lumière.
  • Une back-light orientée vers le fond, donne un halo large et estompé qui décroche votre silhouette du mur.
Plusieurs types d'éclairage

Rembrandt, split, rim light, douche


==> Quelques combos


  • éclairage face : si vous placez deux soft-box en face à vous  à 45 degrés de part et d'autre, chaque source de lumière efface l'ombre de l'autre.
    Ça atténue les reliefs de la peau ce qui plaira aux peaux difficiles ou fatiguées, aux cernes et aux valises 3 places 😉
    Utile pour les prises proches, uniformes, les thématiques beauté.
Exemple d'éclairage intérieur

Type d'éclairage: intérieur, soft-box + soleil en backlight + 2 spot led chaud et froid


  • éclairage 2 points: douche et contre-plongée : reliefs pas très avantageux, je ne sais pas hormis effet artistique au cinéma et théâtre, si c'est un éclairage fréquent pour créer des vidéos de formations professionnelles.
  • éclairage 90% lumière naturelle: à gérer selon météo, ci-dessous c'était nuageux et les fenêtres sont toutes les deux de faibles luminosité, à 90 °  sur ma droite et à 45° environ derrière moi. Les 10% restants viennent du spot en backlight en dessous du plafond. C'est moins "bonne mine"  avec la zone d'ombre devant.
Exemple d'éclairage intérieur

Type d'éclairage: intérieur, back et lumière naturelle

  • éclairage Rembrandt du pauvre: ci-dessous la lumière ne vient pas d'une fenêtre au nord mais d'un mélange fenêtre à l'est + soft-box. Et je n'ai pas de pommettes assez saillantes pour faire le beau triangle "à la Rembrandt" sur ma joue gauche. C'est l'jeu ma pov' Lucette.
Exemple d'éclairage intérieur

Type d'éclairage: intérieur, soft-box et soleil en backlight

==> Environnement : high key et low key


Ces deux types d'éclairages ajoutent de l'esthétique, plus pratique à faire dans un studio pour garder le contrôle des directions de lumière.
(J'ajouterai bientôt des visuels sur ce sujet.)


Hight key: décor à dominante claire: fond blanc, éclairage très lumineux, très peu d'ombres, rares zones bouchées, présence d'un flash ou d'un spot intense en backlight pour effacer le fond. Ajout de soft-box, de réflecteurs pour traquer le moindre relief jugé vilain.
Notion de pureté.
Utilisé dans le domaine cosmétique, la mode, le prêt à porter, la publicité axée sur la beauté, la jeunesse, la santé ... et les yaourts au bifidus actif bien-sûr 🙂 


Low key : décor à dominante sombre: fond sombre voire noir, éclairage ponctuel, ombres fortes ou douces, et rim light autour du sujet pour un effet plus dramatique. Placez une soft box près du sujet et dirigée uniquement vers lui. Laissez le fond dans l'obscurité. Ajouter un léger spot à l'arrière du sujet ( rim light) pour le détacher du fond.
A vous de jouer sur la proximité ou l'éloignement de la rim pour dessiner seulement les contours ou manger un peu plus sur les volumes pour révéler le sujet.
La publicité Aubade utilise cette direction de lumière. Evidemment, pas de droits, pas de visuel 🙂 . Je verrai si je vous bricole un truc.

Eclairage "Rembrandt" revisité

Eclairage "Rembrandt" revisité

==> Quelques ruses de sioux avant de se quitter


  • Pour ne pas avoir votre ombre portée sur le mur derrière vous: éloignez-vous et laissez une distance suffisante entre vous et le mur. Jusqu'à ce que votre ombre disparaisse.
    Si vous êtes dans un endroit trop petit pour créer ce recul, passez à l'astuce suivante 🙂


  • Autre manière de casser les ombres portées derrière vous: une backlight tournée vers le mur qui dispersera votre ombre et fera un halo de lumière derrière vous. Si vous ajoutez de fortes lumières sur un mur clair, type light-box ou spot-led vous obtiendrez alors un fond très blanc presque rétro-éclairé.


  • Pour atténuer le décor et obtenir un flou bien marqué, approchez-vous de votre caméra/smartphone et éloignez-vous du fond. La mise au point automatique se fera sur vous et le fond devrait se flouter. Il vous faut une très grande distance derrière vous si vous utilisez un smartphone qui gère peu les profondeurs de champs. Vous obtiendrez de meilleurs résultats avec un véritable appareil-photo et des objectifs comme celui que j'ai encore aujourd'hui par exemple,  un objectif dit « galette », le G Pancake 20 mm f/1.7. sur mon vieux lumix GH2 de 2011.

Vous pouvez largement vous amuser avec le nombre de combos possibles.

Plus on ajoute de sources lumineuses, plus chacune débouche et efface les zones de reliefs, comme les réclames et les chaînes cosmétiques de Youtube​.
Attention donc à ce que vous croyez voir.
La lumière additionnées de filtres effacent même certaines capacités de perception 🙂 Mais je reviendrai sur ce sujet dans un article spécial, dédié aux jeunes et aux dérives de l'esthétique sur l'image de soi.

C'est terminé pour cette fois, je compléterai avec les visuels manquants par la suite. Vous vous ferez une meilleure idée qu'avec une explication écrite 🙂

En attendant, je vous laisse vous entraîner avec ces quelques suggestions.
Surtout pensez à me faire un retour si cet article vous a aidé et adressez-moi vos questions dans les commentaires  🙂
J'y répondrai avec plaisir.


A bientôt 🙂

Follow

About the Author

Dans ce blog: les fondamentaux pour vous exprimer sur le web avec votre touche personnelle et sans chichi. Tout pour apprendre à communiquer, enseigner, informer efficacement. Création de contenu, montage, écriture et inspirations...  Le tout avec un peu d'humour et quelques dessins poilants.

  • Erwan dit :

    Quel bel article complet, bien illustré avec la pratique !
    Du très beau boulot : Merci Stéphanie

  • >